Le blog du Tiennou

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 19 mars 2011

Vente de ma voiture : l'heure des comptes (la suite)

Suite à la vente de ma voiture en décembre dernier, j'ai pu faire un premier bilan de ce que m'avait couté ma voiture sur les cinq dernières années.

Je poursuis ici cette réflexion en me concentrant sur le coût au kilomètre. Première méthode, on prend l'ensemble des charges liées à la voiture (12440€ dans mon cas) et on divise par le nombre de kilomètre parcourus (45000km). On obtient un coût global ramené au kilomètre de 0,28€/km.

Dans beaucoup de cas, ce calcul n'est pas très adapté dans la mesure où même si vous ne conduisez pas ou peu, vous aurez à payer un certain nombre de frais dits fixes (assurance, amortissement de la voiture, etc.). Pour le calcul du coût d'un trajet, on ne prend en général en compte que le coût marginal de la voiture, c'est à dire les dépenses qui dépendent directement du nombre de kilomètres parcourus. En gros, il s'agit du carburant (5040€) et de l'entretien de la voiture (2400€). On obtient alors un coût marginal de 0,17€/km.

C'est en faisant ce genre de calcul qu'on voit qu'au delà des déclarations d'intention la France mène une politique tarifaire très pro-voiture. Par exemple, le taux de remboursement kilométrique des impôts pour les déclarations en frais réels est assez avantageux. Pour 220 jours de travail par an et 10km/jour effectués pour le trajet maison-travail (2200km) avec un véhicule de 6CV, je peux déduire de mes impôts 1179€ soit 0,53€/km. L'état me paie donc 0,25€/km (0,53€/km - 0,28€/km), soit 550€/an pour aller au travail en voiture.

Je peux aussi me faire rembourser des frais par ma société. Si je vais au travail en voiture ma société me rembourse 10km/jour au tarif de 0,40€/km. Je gagne donc 0,12€/km (0,40€/km - 0,28€/km) x 2200km = 264€/an de ma société si je vais au travail en voiture. À contrario si je souhaite aller au travail en bus, je devrai payer un abonnement mensuel de 22€ dont ma société me rembourse la moitié. Pour aller travailler en bus, je devrai donc payer de ma poche 132€/an (11€ x 12 mois).

dimanche 2 janvier 2011

Vente de ma voiture : l'heure des comptes

Début décembre, j'ai finalement vendu ma voiture. Cela faisait 1 an et demi que je ne m'en servais plus, il était donc temps de m'en séparer. À peu de choses près, ça faisait 5 ans que j'avais cette voiture. J'ai profité de cette vente pour faire les comptes.

D'après le détail des factures que j'ai gardées, en cinq ans, j'ai dépensé 2400€ pour l'entretien de la voiture (contrôles techniques, révisions, vidanges, changements de pneus, etc.). Ceci n'inclut pas les mini-dépenses de type lave-glace, huile hors vidanges, etc. J'en ai donc eu pour 480€/an soit 40€/mois.

J'ai acheté ma voiture 2900€, je l'ai vendue 1400€. L'amortissement de la voiture m'a donc coûté 1500€ sur 5 ans soit 300€/an ou 25€/mois.

En cinq ans, j'ai parcouru environ 45000km. Si on prend une consommation de 8L/100km et un carburant à 1,40€/1L, ma voiture m'aura coûté 5040€ en essence soit 1008€/an ou 84€/mois.

Chaque année, j'en ai eu pour environ 700€ d'assurance soit 58€/mois.

Au final, sans compter les péages, les parkings, les amendes, la carte grise, les dépenses annexes comme le porte vélo, la canne anti-vol, les chaines neige, etc. ma voiture m'aura coûté 12440€ soit 2488€/an ou 207€/mois.

Pour l'ADEME, une petite voiture à essence coûte en moyenne 4000€/an donc je m'en sors plutôt bien. Malgré tout, ce que j'ai dépensé pour ma voiture représente environ 6 mois de mon revenu annuel net. Sur ces 5 dernières années, j'ai donc travaillé 6 mois pour payer ma voiture soit 1/10ème de mon temps de travail.

Maintenant je n'ai plus de voiture. J'ai quand même des dépenses de transport mais qui sont sans comparaison avec ce que j'ai pu dépenser pour ma voiture. Je me rends compte que je pourrais maintenant prendre un mois de congé sans solde chaque année sans changer mon niveau de vie.

dimanche 25 juillet 2010

Opération de nettoyage dans le Mercantour

Le WE du 10-11 juillet, j'ai participé à l'opération de nettoyage dans le Mercantour organisée par l'association Mountain Wilderness. Opération très médiatisée suite à la visite du conseil général sur site.

Les premières retombées presse :

-
reportage Europe 1le 10/07/10 d'Anaïs Ledoux

- Nice matin, article du 12/07/10 de Christophe Cirone
-
TF1(à partir de la 24ème minute) Journal de 13h du 12/07/10 de Vincent Capus

- France Bleu Azur,le 12/07/2010 Journal de 8h Un reportage de Marine Langenie

Avant la frontière italienne passait au milieu du parc du Mercantour. À partir de 1933, l'Italie s'est mise en tête de sécuriser cette frontière en installant des kilomètres de barbelés. À la fin de la guerre, la frontière a été reculée à son emplacement actuel et depuis ces barbelés sont restés à l'abandon, écrasés par la neige, pris dans la végétation, ils représentent un danger pour les randonneurs, les skieurs et surtout la faune.

J'ai donc participé à ce travail de longue haleine pour enlever ces barbelés. J'ai gardé en souvenir quelques empoules aux mains et des coups de soleil mais j'ai surtout fait de super rencontres. Vraiment très bonne ambiance, un cadre magnifique et des gens géniaux.

WE assez sportif aussi avec au moins 2h de marche par jour plus le travail d'arrachage des barbelés et pour l'occasion je suis monté d'Antibes à Isola2000 à vélo. C'était la première fois que je faisais du gros dénivelé vélo chargé, maintenant je sais à quoi m'attendre pour préparer mes futures randonnées cyclo-tourisme.

Autre opération de Moutain Wilderness que je trouve géniale : http://changerdapproche.org/ C'est un recueil d'expériences sur la façon de profiter de la montagne sans voiture. Je vais tâcher de raconter comment nous avons pu faire la Via Ferrata de Lantosque en prenant le bus la semaine dernière.

Pourquoi j'ai quitté Facebook et je quitterai bientôt Google

Il y a quelques mois, j'ai fermé mon compte Facebook. J'ai pris cette décision principalement parce que je ne cautionne pas leur politique concernant le traitement des données personnelles, le respect de la vie privée, etc. mais c'est aussi un gain de temps, un moyen de faire du tri dans
les vrais amis et un retour vers des relations "à l'ancienne" où on échange avec les gens pour prendre de leurs nouvelles au lieu d'être notifié de leurs aventures.

Pour information à propos de Facebook :

Sans compter les failles de sécurité où ils ont involontairement laissé filtrer des informations privées. Par exemple :
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39751422,00.htm#xtor=RSS-1
Facebook n'est pas le seul mais il était le plus facile à quitter. J'ai aussi une dent contre Google qui suit la même direction et qui a oublié le "don't be evil" de ses débuts. Je compte donc ne plus utiliser les services Google mais ça va me prendre un peu plus de temps que pour Facebook de migrer mon compte mail.


Concernant Facebook, pour ceux qui voudraient se désinscrire également, sachez qu'il y a deux types de fermeture d'un compte Facebook :
- pour désactiver ton compte, tu peux le faire depuis les paramètres de ton compte. Le problème c'est que ça ne fait que cacher ton compte. Facebook conserve tes données et le jour où tu te reconnectes, ton compte est automatiquement réactivé ;
- pour supprimer complètement ton compte, tu peux utiliser l'adresse suivante :
http://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=delete_account
On la retrouve aussi dans la FAQ dans la section "paramètre du compte" mais c'est assez dur à trouver... A partir de là, ton compte sera définitivement supprimé si tu ne te reconnectes pas pendant deux semaines.

dimanche 8 novembre 2009

Randonnées du 17 et 18 octobre

Le week-end du 17-18 octobre, c'était un week-end randonnées pour moi. Le samedi, j'ai commencé par une randonnée de moyenne montagne « la Croix du Mont-Agu » avec des membres du site www.onvasortir.com. La randonnée est au départ de Saorge et doit être très agréable l'été car elle se pratique quasiment intégralement en forêt.

Le dimanche, je suis allé un peu plus haut avec des collègues en direction des lacs de Vens. Suite à un gros orage dans la nuit de samedi à dimanche, la randonnée de dimanche a dû être un peu écourtée par rapport au trajet initialement prévu en raison de la neige. On a quand même pu monter jusqu'à l'arche naturelle au dessus des lacs.

mardi 9 juin 2009

Marathon des Alpes Maritimes 2008

N'ayant rien publié sur ce blog depuis très longtemps, je reviens sur le marathon des Alpes Maritimes que j'ai couru le 11 novembre 2008. Je m'étais très bien préparé pour cette course puisque j'ai fait exactement la course que je voulais. Voici mes statistiques :

  • Arrivé(e) 2189 eme sur 8223 avec un temps de 03:39:51
  • Soit 766 eme sur 2055 dans la catégorie SEM
  • Temps Semi : 01:50:08
  • Temps 30ème km : 02:37:43
  • Temps réel : 03:37:52

Je souhaitais courir à une vitesse de 12km/h. Sur une distance marathon, ça donnerait théoriquement 3h30 et quelques secondes. Mon temps réel est de 3:37:52 car j'ai couru un petit peu moins vite les premiers kilomètres, je marchais le temps de boire de l'eau à chaque ravitaillement (tous les 5 km), je me suis arrêté pour uriner et j'ai dû courir un peu moins vite pour les côtes du Cap d'Antibes.

Au niveau ravitaillement, j'ai pris tout le solide avec moi et j'ai bu au moins un gobelet d'eau à chaque ravitaillement. Pour le solide, j'alternais entre une tablette énergétique et un gel tous les 5 km. Résultat, je n'ai pas eu le mur du 30ème km ni aucun coup de fatigue brutal. J'ai même pu accélérer sur le dernier kilomètre histoire de me retourner le bide...

Suite à cette course, ça m'a tiré un peu derrière les genoux pendant 2 ou 3 jours et puis tout est rentré dans l'ordre. Depuis je cours beaucoup moins et je fais un peu plus de vélo. Je m'en fous, je peux dire que j'ai couru un marathon :-)


lundi 13 octobre 2008

Courir pour une fleur 2008

Le dimanche 5 octobre se tenait la 29ème édition de la course « Courir pour une fleur » qui propose un circuit de 10km autour du cap d'Antibes. Deux distances sont possibles : 10km et 20km selon qu'on fait une ou deux fois la boucle. Le parcours est magnifique et je le connais maintenant par cœur puisque je cours maintenant très régulièrement autour du cap d'Antibes.

J'avais déjà participé à la course de 20km en 2007. Mon objectif était tout simplement de finir la course puisque c'était la première fois que je courais une telle distance. En secret, j'espérais terminer en moins de deux heures. J'avais finalement mis 1h53'05'' pour boucler les 20km.

Cette année, j'ai à nouveau participé à la course de 20km mais cette fois-ci dans le cadre de ma préparation au marathon du 9 novembre. Que de chemin parcouru depuis un an ! Le chemin parcouru se ressent d'ailleurs aussi sur les performances, les chiffres parlent d'eux même :

En 2007 :

  • temps : 1h53'05''
  • classement général : 457 / 659
  • classement catégorie : 143
  • vitesse moyenne : 10,62 km/h

En 2008 :

  • temps : 1h31'36''
  • classement général : 398 / 1788
  • classement catégorie : 170
  • vitesse moyenne : 13,19 km/h

Rando de la tête de l'Enchastraye

Dimanche 28 septembre, je suis parti avec quelques collègues faire la randonnée de la Tête de l'Enchastraye. On part du camps des fourches sur la route de la Bonnette, on redescend un petit peu et on remonte vers la tête de l'Enchastraye qui culmine à 2954m. Nous sommes revenus par un sentier différent de l'aller. Au final, nous aurons parcouru 1200m de dénivelé positif.

La journée était magnifique et la randonnée vraiment très agréable. Notre groupe était homogène et marchait bien. Le parcours était très varié, nous avons connu tous les types de terrains : prairie, terre, petits cailloux, rochers, neige et boue. Nous avons croisé quelques marmottes, des bouquetins... et un hélicoptère de la gendarmerie venu rapatrier des randonneurs en difficulté.

Arrivé aux voitures, nous avons eu droit à une démonstration de longboard de la part d'un collègue. Il a un excellent niveau mais après sept heures de randonnée, les jambes sont un peu raides et il devient difficile d'enchainer les virages des routes de montagne à plus de 60km/h...






vendredi 26 septembre 2008

Back online

Fin août, en rentrant de vacances, je m'étais retrouvé sans Internet. Après un mois de coupure et trois visites de techniciens Free et France Télécom, j'ai enfin retrouvé le net. Je suis bien soulagé, je peux retrouver mes mails, la radio en ligne, le programme télé, le téléphone, la messagerie instantanée, les plans de route et tout ce qu'on peut trouver sur le net.

Cerise sur le gâteau, pour une raison qui reste un peu floue, j'ai enfin un débit qui commence à plus ressembler à de l'ADSL qu'à une vieille ligne RTC. Je n'ai plus besoin d'attendre un quart d'heure pour regarder une vidéo Youtube et je peux naviguer sur le web en écoutant la radio. Incroyable me direz-vous...

Surtout, je vais enfin pouvoir mettre ce tout nouveau blog un peu plus à jour. Il faut juste que je retrouve le « réflexe blog ». À l'occasion, je m'occuperai aussi du look de ce blog qui laisse encore un peu à désirer.

vendredi 19 septembre 2008

Premier billet.

Alors que mon ancien blog a fermé depuis de longs mois, je me décide enfin à en créer un nouveau. On va dire que c'est la motivation de la rentrée.

Pour un premier billet, je vais commencer par un point sur ma situation actuelle, un peu comme une lettre à un ami qu'on n'aurait pas vu depuis longtemps. Niveau boulot pas vraiment de nouveautés et a priori je ne compte pas trop parler boulot sur ce blog. En revanche, je compte parler un peu plus de mes défis sportifs.

Je dépose ce soir mon dossier d'inscription pour ma deuxième année au club d'Antibes Triathlon. Les entrainements commencent vraiment la semaine prochaine et un stage est déjà prévu pour le week-end du 18-19 octobre à St Tropez. Au programme : faire du sport la journée et boire des margaritas le soir. Je ne sais pas encore quelles courses je vais faire cette année mais j'aimerais tenter un longue distance ITU, soit 3km de nage, 80km de vélo et 20km de course à pied. Je verrais bien ça vers le mois de juin. Pour l'immédiat, je suis en pleine préparation pour le marathon des Alpes Maritimes qui se déroulera le 9 novembre prochain.

Tous ces efforts pour avoir un corps d'athlète seront peut-être payants pour trouver une gazelle (désolé souvenirs du Maroc où j'ai passé une semaine en avril) mais le vrai but de tout ce sport et de ce blog est de pouvoir poser pour le calendrier de mademoiselle Evin.